•  

     

     

    Voyons voir :

     

    « Quelques copeaux de racines de gingembre,
    deux clous de girofles, une pincée de cannelle, le jus d'un grand citron,
    une cuillère de miel béni et une petite rasade de rhum agricole
    distillé un soir de lune ascendante lune par les gnomes des bois.
    Bien mélanger le tout dans un grand verre d'eau chaude et servir bien chaud. »

     

    C'est donc cela qu'elle est venue m'apporter cet après-midi...

    Oh ! Elle m'a même déposer quelques branches de mandragore pour le talisman que je prépare pour le vieil être des bois vivant au fond du jardin.

    * Soupire *

    Et dire que les contes en ont fait des créatures terrifiantes et malfaisantes ! Les sorcières ne sont pourtant pas plus méchantes que vous et moi. En vivant une relation très intime avec la Nature, elles ont acquis des « pouvoirs » et des savoirs ancestraux qu'elles n'hésitent pourtant pas à mettre au service de leur entourage. Entre vous et moi, je pense que c'est ce pouvoir et cette proximité avec la nature qui a effrayé les hommes. J'en ai pourtant rencontrées plusieurs, ici-même, en ce lieu, et certaines sont devenues de vraies anges gardiens.

     

    Visite crépusculaire
    Notre jeune sorcière mesure 8 cm de long.

     

     

    Visite crépusculaire

     

    Albia, que je voudrais vous présenter ce soir, est l'une de ces créatures bianfaisantes. A peine ai-je ressenti quelques picotements dans la gorge qu'elle s'est empressée de venir m'apporter l'une de ses recettes favorites pour me soulager. N'est-elle pas adorable ? Et quelle intuition pour l'avoir deviné si vite !

     

     

     

     

    Visite crépusculaire

     

     

     

     

     

     

    Mais la voici qui repart déjà sur son balais magique.

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    En ces longues nuits d'hiver, où le froid vient chatouiller les lutins jusque dans leur tanière, certains ont choisi de ne pas se laisser gagner par cette douce torpeur qui les étreint.

    Certains comme cette lutine, s'occupent dans cachette. Olilia égraine lentement les notes de harpe qui compose sa mélodie, elle berce doucement ceux de son peuple qui dorment profondément.

    Peut-être est-ce sa manière d'appeler le retour du Printemps ou tout simplement son moyen de passer le temps en attendant le retour des premiers bourgeons.

     

    Quelques notes de musique
    Olilia , harpiste émérite mesure entre 7 et 8 cm


    Faites donc attention, lorsque vous vous baladez et que la mélopée de Dame Nature fait place au silence de l'Hiver, tendez l'oreille et peut-être entendrez-vous sa douce musique. Peut-être même entendrez-vous la voix de Pan l'accompagner de son chant. 

     

     

    Quelques notes par ici

     


    votre commentaire
  •  

     « Les dieux entamèrent leur chant et la forêt s'éveilla.
    Alors naquirent ces créatures sans nom, cristallisant la volonté du végétal.
    Leurs âmes furent forgées dans un bruissement d'amour et de curiosité, leurs essences vitales furent fortes et tenaces comme l'étaient celles des végétaux qui les avaient engendrés. Consciences individuelles et collectives à la fois, unies à la Forêt par son essence-même.  »

     

    Ainsi, depuis des temps immémoriaux, ils veillent sur la Forêt, ne faisant qu'un avec elle.

    Nul ne connait les réelles raisons de leur existence, mais je sais que leur vie est entièrement liée au végétal. Ils ne peuvent exister qu'à proximité d'une plante à l'aura puissante. Si vous désirez les rencontrer, explorez les forêts aux alentours, vous aurez de grandes chances d'en trouver à proximité du Temple.

     


    Cette petite créature de 6 ou 7 cm a été modelée pour une amie.
    Fimo phosphorescente et en green stuff peint à l'acrylique.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    A bientôt les amis.

     

    .

     

     


    votre commentaire


  • La Dame des Glaces s'est peu à peu installée parmi nous
    et les énergies de la nature se sont plongées dans un long sommeil
    entraînant dans leur sillage les fées et les lutins,
    les gobelins et les nains.
    La terre s'est refermée sur elle-même pour pouvoir profiter
    de cette période de repos bien mérité.



    Cette année, Il avait choisit les racines noueuses et tortueuses d'un vieil ancêtre Chêne pour y laisser reposer son corps quelques mois, avait accepté sans broncher la compagnie d'une ou deux dryades et même d'un lutin ronchon plus que porté sur le tabac.
    C'est ainsi que le Faune s'endormit au cœur de sa forêt. Mais les lunes ont passé, nombreuses, avec leur cortège de mutations, de rayonnements, de réflexions, de tabac à la châtaigne et de thés au miel. Au fond de sa tanière, il ressent les premières effluves printanières et sort lentement de son sommeil. Mais ceux de son espèce n'aiment jamais trop dépenser leur énergie inutilement, c'est pourquoi notre ami préfère nous envoyer son compagnon d'hivernage, histoire de vérifier si la Dame Lumière est bien au rendez-vous cette année...


     

    Gorfald, lutin grincheux de son état (9cm)


























    .
     

    3 commentaires


  • Le seul moyen à ma connaissance d'apercevoir mon amie Malia et ses sœurs est de vous promener en forêt lorsque le soleil brille de tout son éclat, à l'heure où chaque recoin de verdure semble déborder de vie.
    Là, et seulement à cet instant précis, vous pourrez parfois apercevoir un petit éclat rouge virevolter entre les herbes. Et ne pensez pas que cela suffira pour que la créature se dévoile. Il vous faudra vous montrer courtois et lui ouvrir votre cœur pour espérer qu'elle accepte de se montrer pleinement à votre vue.

    Vous la verrez alors quitter l'une de ses fraises préférées pour venir écouter vos histoires, ou peut-être se contentera-t-elle de vous saluer et laissant dans son sillage d'agréables senteurs de fruits mûrs et un sentiment de joie soudaine.




















    .

    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique